Un Agro-Ecosystème plus résistant

Diversifier l’Agro-Ecosystème c’est le rendre plus résistant aux aléas et sécuriser son rendement

La vie a commencé sur terre avec un seul progénote(1), une cellule primitive ancêtre de tous les êtres vivants

D’où vient-elle ?

Comment est-elle apparue ?

Plusieurs hypothèses, mais au tout début notre ancêtre commun était bien seul.

Diversification des espèces

3,5 milliards d’années plus tard, la vie a résisté à tous les cataclysmes et elle s’est même propagée dans les moindres interstices de la planète. Y compris sur les nuages ou dans les réacteurs de centrales nucléaires ! Un véritable succès.

Quel est son secret ?

La diversité apporte la résilience(2) :

Plus on le simplifie, plus l’écosystème est instable. Il évolue autour d’un centre de gravité. S’il est trop simple, le moindre stress, ou changement brusque et imprévisible peut déplacer son point d’équilibre. La vie sur terre a résisté aux cataclysmes et ce, malgré quelques à-coups de simplification, elle a toujours pu survivre grâce à sa diversité.

Certes la vie a évolué, certaines espèces ont disparu mais elle s’est diversifiée et complexifiée(3).

En 2011, des chercheurs ont évalué la biodiversité sur terre à plus de 8,7 millions d’espèces. La grande majorité n’a pas été décrite ni même découverte. Même si le travail de l’équipe de chercheurs de Camilo MORA (université d’Hawaï) est sérieux, ce n’est qu’une estimation extrapolée des espèces les plus connues et de la fréquence de découverte de nouvelles espèces ces dernières années. D’un seul progénote dans la soupe primitive, nous sommes passés à des millions d’espèces.

La simplification d’un écosystème peut-être très rapide mais le retour à l’origine est très très long.

concentration CO2

Sur ce graphique, nous pouvons voir la concentration moyenne en CO2 de l’atmosphère (en ordonné)  depuis 600 millions d’années (en abscisse). La période entre les deux lignes définit l’époque du carbonifère. Les plantes se développent et consomment du CO2 expliquant sa diminution de concentration dans l’atmosphère.

Entre 245 et 252 millions d’années avant notre ère, un cataclysme entraîne la disparition de 70% des espèces terrestres et 95% des espèces marines. Une simplification de la vie qui dure à peine quelques millions d’années ! Il faudra plus de 200 millions d’années pour récupérer l’atmosphère initiale.

Pour un écosystème agricole, le principe est le même. Retrouver un écosystème complexe peut prendre de nombreuses années. Demandez à des agriculteurs pratiquant le semis direct ou les TCS, combien de temps faut-il pour passer du labour au non labour, et en tirer les bénéfices !

Le Programme BIODEPTH – La preuve en agriculture !

En 1999, un programme européen a été lancé par 34 scientifiques et 12 équipes différentes pour mesurer l’importance de la biodiversité sur la productivité des prairies.

expérimentation Biodepth

Les résultats publiés démontrent d’une part que, lorsque le nombre d’espèces végétales d’une prairie augmente (espèces avec une diversité fonctionnelle), la production de biomasse augmente par ha dans 8 sites différents d’Europe et donc dans des contextes pédo-climatiques différents.

Par ailleurs, plus on augmente le nombre d’espèces différentes, plus le rendement (g/m²) converge autour d’un point et se stabilise. En se complexifiant, l’écosystème résiste mieux aux aléas et perturbations !

richesse du nombre de variété

Complexifier l’agro-écosystème, c’est sécuriser son rendement face aux aléas, stress biotiques et abiotiques.

L’agriculteur lutte constamment pour orienter ses champs vers la production de nourriture et c’est normal !!

L’agriculture simplifie l’écosystème mais si on laisse faire la nature, elle tente de revenir à son point d’équilibre : la forêt.

JMS

Mini lexique :

(1) Progénote : Le dernier ancêtre commun universel ou DACU1 est le plus ancien organisme (datant d'environ 3,5 à 3,8 milliards d'années)2,3 dont sont issues l'ensemble des espèces vivant actuellement sur Terre. (Wikipédia)
(2) Résilience : la capacité d'un système à absorber une perturbation, à se réorganiser, et à continuer de fonctionner malgré les aléas.
(3) Complexifier : Tendance de la vie à construire des édifices de plus en plus riches avec des organismes vivants de plus en plus complexes et diverses. À sa façon la matière obéit, dès l'origine, à la grande loi biologique (sur laquelle nous aurons sans cesse à revenir) de « complexification » (Teilhard de Chardin, Le Phénomène humain,1955, p. 43)
Epoque du carbonifère : Elle s'étend de -359 millions d'années à -299 millions d'années

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *