Artichaut

10-12-2013

SAMSUNG DIGIMAX 420D’où nous vient l’artichaut, quelle est l’histoire de ce légume d’aspect singulier qui « pointe » en plein champ sous climat doux ? Ou est-il produit, en quelles quantités, de quoi nous parle ce légume printanier et estival qui fleurit en bord de mer et a donné naissance à une Confrérie ?

L’artichaut est une plante dicotylédone de la famille des astéracées[1] appartenant au genre  cynara. On désigne sous le nom d’artichaut à la fois la plante entière mais aussi sa partie comestible, feuilles et cœur.Ce genre, méditerranéen à l’état sauvage ne comporte que peu d’espèces. L’artichaut lui-même est un chardon et cultivé de l’espèce  cynara cardunculus.[2] L’artichaut apprécie un climat doux, une situation chaude et ensoleillée. Il craint les gelées sans protection. Les  terres  meubles, riches en humus et bien drainées lui conviennent à merveille. En terrain lourd, il supporte mal l’hiver.

Un peu d’histoire

L’artichaut était connu des grecs et des romains, on lui attribuait des pouvoirs aphrodisiaques. Ce légume tirerait son nom de l’arabe ardi chawke qui au sens littéral signifie  « épine de terre » en référence à son aspect extérieur singulier, « tout en pointes ».

L’artichaut, tel que nous le connaissons de nos jours, serait apparu en Europe à la fin du moyen âge (aux alentours du 11ème siècle), il s’agirait d’un chardon transformé par sélection. Cet artichaut serait originaire d’Afrique du Nord, d’Egypte ou encore d’Ethiopie. Il aurait été cultivé en Europe et plus spécifiquement  en Italie du Nord à partir du 15ème siècle. La tradition veut que son introduction en France soit directement liée à Catherine de Médicis qui était, raconte t’on, particulièrement friande de fonds d’artichauts.

L’artichaut au niveau mondial : quelques chiffres

  • 1,3 millions de tonnes par an sur environ 9 500 ha,
  • près de 60% de ce volume sont produits par l’UE,

La production se concentre sur le bassin méditerranéen : en Italie : région des Pouilles, Sicile, Sardaigne ; et en Espagne : Murcie, Valence, Andalousie.

En France

De 75 à 80 %  de la production provient de la région Bretagne : Côtes d’Armor et Finistère. Le département du Finistère produit plus de la moitié de la production nationale. Les Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon) ont également leur part de marché.

La Ceinture dorée en Finistère est l’une des régions « phare » de la production d’artichauts. L’expression Ceinture dorée apparaît vers 1880, en raison des richesses que procurent les cultures légumières et florales alors nouvelles qui  gagnent la Bretagne, s’étend le long des côtes de la Manche, principalement à l’ouest de Saint-Pol-de-Léon.

Si l’on prend la moyenne 2006/2008 au niveau national, la production d’artichauts est :

  • Finistère          :                  25 000 tonnes.
  • Côtes d’Armor :                  13 000 / 15 000 tonnes.
  • Pyrénées Orientales :           7000 / 10 000 tonnes. 

Artichaut(s)

L’artichaut est un « bouton de fleur », la tige de la plante, rigide,  épaisse, porte à son sommet des feuilles simplifiées en « écailles » à la base charnue et comestible. En superposition, ces « écailles » forment un capitule[3]. Plusieurs variétés existent, dont les principales sont le « Camus Breton », vert et globuleux (avec des écailles bien serrées s’écartant légèrement à la base) et le « Violet de Provence »,  plus petit et de forme conique.

NP


[1]Astéracées : La famille des Asteraceae ou Compositae (Astéracées ou Composées) est une   importante famille de plantes dicotylédones qui comprend près de 13 000 espèces réparties en 1 500 genres. Ce sont essentiellement des plantes herbacées même s’il peut exister des arbres, des arbustes ou des lianes dans cette famille.

[2]  Cynara cardunculus : Plante herbacée bisannuelle de la famille des astéracées cultivée comme plante potagère pour ses « côtes » charnues (pétiole et nervure principale développée des feuilles) consommées comme légume.

[3] Capitule (botanique) : Le capitule est un type d’enfleurissement. Il s’agit de fleurs sans pédoncule   regroupées sur un réceptacle, entourées de bractées.

Les commentaires sont fermés.