Qu’est ce qu’un OGM ? (1 / 3)

09-10-2016

OGMPour quelles raisons ce sigle universellement connu,  passé à  vitesse grand « V » dans le langage familier déclenche-t-il un tel torrent de passions, sur la toile, dans les médias mais aussi dans les conversations ? S’agissant d’OGM, force est de constater que pro et détracteurs s’opposent en duels farouches et sans concession que ni rien, ni personne ne semble pouvoir arbitrer ! Progrès ou régression ? Panacée ou poison ? Synonyme d’évolution positive ou vecteur de  tous les dangers ?

Quid des OGM en ce début de siècle et de millénaire  qui s’ouvrent –  s’agissant du génétique et du génome – sur d’immenses  perspectives en matière de découvertes scientifiques ?

Définition(s) d’un OGM :

Un OGM est un organisme dont le génome a été modifié par génie génétique, les cellules  reproductrices de l’organisme en question possédant une modification qui est donc transmissible à la descendance » (Glossaire INRA).

Un OGM est un organisme vivant dont le patrimoine génétique a été modifié par l’homme (…) selon les définitions européennes, ces modifications doivent être issues du génie génétique.

Un OGM est défini par la réglementation européenne comme « un organisme dont le matériel génétique a été modifié d’une manière qui ne s’effectue pas naturellement par multiplication et/ou par recombinaison naturelle » (article 2 de la directive 2001/2018).

ll s’agit de techniques de génie génétique qui permettent de transférer dans le patrimoine génétique d’un organisme un ou plusieurs gènes apportant une caractéristique nouvelle. Les techniques de génie génétique peuvent être appliquées aussi bien sur des organismes animaux ou végétaux que sur des micro-organismes ».  Les gènes introduits du fait notamment de l’universalité du code génétique peuvent provenir de n’importe quel organisme : virus, bactérie, champignon, plante ou animal (Ministère de l’économie des finances et de l’industrie DGCCRF Janvier 2002).

Un peu d’histoire pour mieux comprendre.

La définition d’un OGM fait référence aux gènes, au génome au génie génétique, au patrimoine génétique mais que nous disent au final ces termes ?

Lorsqu’on se penche sur la question, on observe que la génétique est une science nouvelle, très récente à l’échelle de l’humanité. La génétique, du grec guenno qui signifie donner naissance, est la science qui étudie l’hérédité des gènes. Elle est une sous-discipline de la biologie qui se définit comme la science de l’étude de la vie.

Le concept de « biologie » comme n’étant qu’une seule science est né au 19ème siècle. Les sciences biologiques émergent des traditions de la Médecine et de l’Histoire Naturelle (Grecs anciens). Le terme de génétique apparaît pour la première fois dans les écrits du biologiste W. Bateson (1861/1926) en 1905, c’est-à-dire au tout début du 20ème siècle ! La génétique est en quelque sorte une « rubrique » de la biologie. G. Mendel (1822/1884) moine et botaniste autrichien est communément  reconnu comme le père fondateur de la génétique, il est à l’origine de ce qu’on appelle les  lois de Mendel  qui définissent la manière dont les gènes se transmettent de génération en génération.

O.G.M

Les années 70 marquent la naissance des premiers OGM, la première transgénèse est réalisée en 1973 (gène d’un amphibien africain inséré dans l’ADN d’une bactérie). Dans les années 80 se développe une technique d’insertion chez les végétaux. Et c’est moins d’une décennie plus tard que les OGM seront approuvés au Canada dans le domaine agricole (maïs et soja transgéniques y sont cultivés depuis lors).

Que d’évolution en peu de temps ! Mais cette évolution est-elle  uniquement le fruit des découvertes prodigieuses en génétique ? N’y a-t-il pas fallu d’autres ressorts, moins visibles, enfouis dans l’esprit humain depuis la nuit des temps pour que ces découvertes fondamentales s’ancrent dans la réalité ?

C’est ce que nous tâcherons de découvrir dans notre deuxième partie !

Et puis… De quoi nous parlent les OGM, que nous racontent-ils, de quoi sont-ils l’enjeu à l’échelle planétaire ? Que nous apprennent les OGM sur le règne végétal qui nous intéresse particulièrement mais aussi sur le règne animal et sur nous-mêmes ?

NP

Pour poster un commentaire : inscrivez votre pseudo ou vos initiales (publiées) et votre email  (non publié).

Une réflexion au sujet de « Qu’est ce qu’un OGM ? (1 / 3) »

  1. OGM,nous crées assez de problèmes que nous nous posons la question de savoir que faire, quand bien même il nous manque des moyens de vérification et de contrôle sur la trassabilité de ses organismes modifiés, pas de laboratoire et nos frontières sont poreuses , toutes choses qui croire que l’afrique est exposée sans parlé de mon pays le Guinée Conakry.