TCS : quels bénéfices la première année ?

20-02-2017

Techniques culturales simplifiées, vidéo référence

Lorsque l’on passe en Technique Culturale Simplifiée (TCS) sur une parcelle labourée depuis longtemps il faut laisser le « temps se faire » pour avoir un bénéfice :

  • La vie du sol doit se réorganiser.
  • La structure du sol doit s’améliorer avec les micro-organismes et les vers de terre.
  • La semelle de labour freine une partie des racines.

Dans cette vidéo de référence, toujours d’actualité (elle date de 2012), on montre des plants de maïs sur un une parcelle test qui est passée en TCS il y a un an et une autre partie qui a été labourée. Olivier compare le volume racinaire de 2 plants de maïs des 2 parties.

Il n’y a pas de différences flagrantes entre les 2 la première année. 

On peut constater un bénéfice des TCS à partir de la 3 ème année. A partir du moment où on commence à travailler le sol moins profond ; il faut du temps au sol pour se restructurer. Les vers de terre et les racines vont mettre du temps pour passer la semelle de labour qui s’est formée à cause des années de labour.

Il faut être patient…

Il risque même d’y avoir une baisse de rendement la première année lors du passage en TCS. C’est une décision de pratique culturale qui ne doit pas être « essayée » pour un an, car les bénéfices sont sur le plus long terme :

  • économie d’intrants
  • économie d’eau
  • économie de temps dans les champs
  • meilleure structure du sol
  • résistance des cultures aux aléas climatiques…

Agriculture Nouvelle et Lallemand Plant Care ont participés avec Frédéric Thomas à une journée Technique. Olivier Cor -agronome à la R&D de Lallemand Plant Care- nous montre un sol qui est passé en TCS cette année.

2 réflexions au sujet de « TCS : quels bénéfices la première année ? »

  1. Je suis pour la couverture des sols en inter culture, le semis sous couvert avec travail localisé MAIS ces techniques ne sont pas transposable sur toutes les exploitations ou conditions météo.
    Contraindre l’agriculteur à ce genre pratique sans qu’il en comprenne le fondement serait une erreur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *