Tomate

12-09-2013

 

Agriculture nouvelle : tomate - Frucht Kalimangel CC

D’où nous vient la tomate, fruit appétissant,  coloré et joyeux qui marque l’arrivée des beaux jours ?  Dans quelles régions du monde est-elle produite, de quelle manière, en quelles quantités ? De quoi a-t-elle besoin pour bien pousser ?

Quelles perspectives en ce début de 21èmesiècle en matière de recherche ? La tomate est-elle un fruit d’avenir ?

Un peu d’histoire

Le mot « tomate » est une déformation du mot inca « tomalt ».  Cultivée par ce peuple dans la région des Andes[1],  Christophe Colomb la découvre en Amérique du Sud au 15ème   siècle.  A cette époque, elle est toute petite, comme nos actuelles tomates cerise.  Elle arrive en Europe au 16ème siècle avec d’autres légumes comme le piment, le poivron et la courge,  s’implante principalement en Espagne et  dans la ville de Naples.

Ronde, rouge ou jaune, elle est alors baptisée « Pomodoro» , « Pomme d’or » ou  encore « Pomme d’amour ». Le plus incroyable c’est que la tomate, petite de taille, pétillante et « solaire » est alors  considérée avec suspicion comme un produit vénéneux !  C’est ce qui explique qu’elle reste  trois siècles durant une simple plante ornementale !

Les vertus de ce fruit  seront mises à jour au milieu du 18ème, dès lors on la trouve sur toutes les tables d’Europe du sud.  En France, les provençaux sont les premiers à la consommer.

Polémique sur la tomate : fruit ou légume ?

D’un point de vue botanique, la tomate est un fruit, d’un point de vue « consommation » et dans le langage général, c’est un légume (consommé comme tel).

Symbolisme

La tomate est chez les Bambaras, peuple d’Afrique de l’Ouest (Mali, Sénégal, Guinée) symbole de fécondité pour les futurs époux, qui la consomment avant de s’unir, Elle est aussi l’emblème de plusieurs états américains : l’Arkansas, la Louisiane, le New Jersey, l’Ohio et le Tennessee.

La tomate en quelques chiffres

La tomate est après la pomme de terre le légume le plus consommé au monde, soit frais soit après transformation. Elle est cultivée sous des latitudes et dans des conditions très variées : climat, mode de production (la tomate est dotée d’une grande plasticité originelle).

La production mondiale a régulièrement progressé au cours du 20ème siècle et s’est accrue ces  trois dernières décennies :

  • 1978 : 48 millions de tonnes
  • 1992 : 74 millions de tonnes
  • 1998 : 89 millions de tonnes
  •  2006 : 124 millions de tonnes.

La consommation ne cesse d’augmenter à l’échelle mondiale, les pays méditerranéens sont les plus gros consommateurs, en toute saison. La consommation ne cessera très certainement d’augmenter du fait de l’accroissement de la population mondiale et de la durée de conservation (transport sur longue distance)

Carte d’identité de la tomate

La tomate (salanum lycopersicum L.) est une espèce de plantes herbacées sensible au froid, vivace sous climat chaud, elle est cultivée en plein champ ou sous abri sous toutes les latitudes et sur une superficie d’environ 3 millions d’ha, ce qui représente près du tiers des surfaces mondiales consacrées aux légumes.

La tomate a entraîné le développement d’une très importante industrie de transformation pour la production de concentré, de sauces notamment le ketchup, de jus et de conserves. Son aspect et ses caractéristiques sont variés et ont donné naissance à toute une terminologie :

  • Sa couleur : blanche, jaune, noire, orange, rose, rouge, verte, violacée, violette, zébrée.
  • Son apparence : allongée, cerise, cerise hybride, cocktail, en forme de cœur, côtelé, en grappe, grosse, très grosse, petite, oblongue.
  • Ses caractéristiques de production : port (déterminé, indéterminé, compact), précoce, productive (moyennement, peu, très), régulière, résistante, tardive, tolérante (au climat humide, à la chaleur).

NP

[1] Plus de 70 espèces alimentaires sont alors dénombrées.

4 réflexions au sujet de « Tomate »

  1. Super , merci pour cette petite histoire de la tomate , j’ai appris beaucoup de choses .

  2.  » Le plus incroyable c’est que la tomate, petite de taille, pétillante et « solaire » est alors considérée avec suspicion comme un produit vénéneux ! « …
    Ce n’est en fait pas si incroyable, car toutes les parties du plant de tomate, à l’exception du fruit mûr, contiennent de la solanine qui est toxique. Une infusion de feuilles de tomate est possiblement mortelle. Mais ça, c’est un défaut de famille, car la tomate appartient à la famille des Solanacées qui contient beaucoup de plantes très toxiques (datura, belladone, mandragore, morelle) et, paradoxalement, également les plantes parmi les plus utilisées ; tomates, tabac, aubergines, piments, poivrons et surtout la pomme de terre ! Pour cette dernière aussi, il aura fallut la ruse de Parmentier (le champ gardé le jour mais pas la nuit) et la généralisation des bonnes méthodes de culture pour faire oublier la mauvaise réputation de la plante liée à la toxicité des tubercules verts ayant vu la lumière …
    Merci pour cet article intéressant.